Une tendre année 2021

En ce début d’année particulièrement délicat, c’est de la tendresse que nous avons envie de vous souhaiter, de nous souhaiter, parce que l’érotisme démarre souvent de là et que c’est d’elle que nous semblons le plus manquer.

La tendresse d’un sourire partagé au détour d’une rue, la tendresse d’un regard assumé, la tendresse au lycée ou à l’université, entre ami-e-s dans des câlins sans fin, entre collègues autour d’un café, la tendresse des retrouvailles après une journée de travail, effleurer une joue de la sienne, se serrer, s’effleurer, presser une main au début et à la fin d’un échange intime, la tendresse de la rencontre, qu’elle dure deux secondes ou davantage, la tendresse qui nous rend plus humain-e-s et qui peut nous donner envie d’aller plus loin… 

/// 

À L’École de Capucine, nous nous sommes demandé-e-s comment nous pouvions encore participer, et nous vous proposons donc d’expérimenter des ondes de tendresse à travers nos écrans… dans des ateliers qui sont déclinés en ligne.

Les cycles de croissance érotique sont suspendus jusqu’à ce que nos présences soient de nouveau possibles. 

Les séances individuelles et de couple se poursuivent, au cabinet ou à distance  selon votre préférence.

Et évidemment nous avons hâte de vous retrouver, enfin démasqué.e.s ! 

L’équipe de L’École de Capucine 

%d blogueurs aiment cette page :